ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Analyse des dimensions sociales et spatiales des "parcours de soin" des adolescents.

L'exemple du dispositif Maison des Adolescents du Calvados


Thèse de Métilde HAVARD (ESO Caen)
Direction :


 

Mots-clés : Dispositif Maison des Adolescents du Calvados, inégalités sociales de santé, système local de soin, « parcours de soin » des adolescents, pratiques professionnelles, partenariat, capitalisation.

 

L’adolescence « est multiple dans ses expressions, ses manifestations et ses demandes » [Fuseau, 2012], « la médecine et le système de santé l’ont trop longtemps négligé » [IGAS, 2013]. Les Maison des Adolescents (MDA) font l’objet d’un cahier des charges depuis 2005. Lieux ressource pour les adolescents, leurs parents et les professionnels, elles proposent des entretiens d’écoute et d’évaluation. Leur action s’inscrit en complémentarité de l’offre de soin existante, elles participent au décloisonnement des secteurs professionnels concernés par l’adolescence à l’échelle du département. La Maison des Adolescents du Calvados (MDA14) ouvre en 2006 à Caen. Sa construction originale mêle une approche sanitaire portée par l’Etablissement Public de Santé Mentale de Caen et une approche sociale, médico-sociale portée par l’Association Calvadosienne de Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte. En 2013, la MDA14 est impliquée dans 54 « parcours de soin » d’adolescents  âgés de 12 à 18 ans. La MDA14 est la plus importante en région de par sa taille.

La recherche propose de traiter de l’adolescence et de la santé en insistant sur les dimensions sociales et spatiales des « parcours de soin » des adolescents. Par une analyse de géographie sociale multi-scalaire, les questions suivantes seront abordées : Comment les politiques de santé publique sont-elles traduites en région ? Comment les « parcours de soin » intègrent-ils les dynamiques du système local de soin ? Comment le travail de partenariat vient-il soutenir l’élaboration de « parcours de soin » pour les adolescents ? Comment les pratiques professionnelles opérantes peuvent-elles être transposées à d’autres contextes ? L’approche longitudinale des « parcours de soin » permettra de saisir les conditions de leur continuité. L’analyse combinera techniques quantitatives et qualitatives. Ainsi, la typologie des « parcours de soin » (ACM et CAH) viendra consolider le protocole d’enquête de terrain (observation participante, focus group, entretiens, cartes mentales, questionnaire). Le travail cartographique mettra en évidence les dynamiques de l’espace d’étude.

Le projet de thèse s’inscrit pleinement dans le projet scientifique d’ESO - UMR 6590 CNRS. Le réseau de chercheurs ESO et l’activité de la MRSH de Caen fourniront une ouverture pluridisciplinaire à ce travail et pourront contribuer à sa valorisation à l’échelle régionale. M. Benoît Raoulx et M. Sébastien Fleuret assurent la direction scientifique de cette recherche. La MDA14 soutient la réalisation de cette thèse en garantissant au doctorant l’accès au terrain. Le Dr Genvresse, directeur médical de la MDA14, assurera le suivi de ce travail à l’interne.