ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Espace, politique et modernité. Les mouvements sociaux face à la crise systémique du système-monde moderne

Séance du séminaire Pratiques et Pensées de l'Émancipation


MRSH - Salle des Actes (SH 027). Université de Caen Normandie., du Mercredi 6 mars de 16H à 19H

Espace, politique et modernité. Les mouvements sociaux face à la crise systémique du système-monde moderne.

16h-18h30, salles des actes de la MRSH, Unicaen

Nous vivons dans un monde qui est pressé et qui a transformé cette hâte en une manière de gouverner, une manière d'usurper le temps nécessaire à la constitution d'une citoyenneté critique. Les crises du capitalisme mobilisent en permanence le pouvoir et l'argent dans le monde, provoquant des changements systémiques dans des régions entières de la planète et en soumettant les lieux de la démocratie à un état d'exception continue. Cette conférence présentera une histoire politique de ce conflit entre capitalisme et démocratie moderne. L’objectif est de comprendre la crise systémique du capitalisme actuel et l’importance sociale et politique des mouvements sociaux démocratiques dans les différentes villes du système mondial moderne.

L'intervention en espagnol de Álvaro Moral García sera traduite en français par Renaud Lariagon, ESO-Caen.

Álvaro Moral García est chercheur en histoire politique et urbaine et en histoire de la pensée politique en Europe, en Méditerranée et en Amérique latine. Il est titulaire d'un diplôme en sciences politiques et en sociologie et d'un doctorat en philosophie de l'Université de Grenade (Espagne). Il a par la suite réalisé une recherche postdoctorale à l’Université Nationale Autonome du Mexique, et son ouvrage Espace, politique et modernité. Une histoire critique des villes du sud global, paraîtra prochainement aux éditions Siglo XXI.

18h30, Hall de la MRSH

Inauguration de l’exposition « Retour sur les mobilisations universitaires caennaises contre la Loi Relative aux Libertés et Responsabilités des Universités (LRU), 2007-2009 »

Conception et réalisation : Pauline Launay, Renaud Lariagon et Emmanuelle Thiebot