ACCÈS AU SITE DE L'UMR

"Intersectionnalité: de quoi parle-t-on ?

Des apports théoriques à la mise en pratique"


Séance en visioconférence (lien à venir), du le 04 février 2021 de 16h à 18h

"Intersectionnalité: de quoi parle-t-on ? Des apports théoriques à la mise en pratique", avec pour intervenant le sociologue Damien Trawalé.

Séance en visioconférence (lien à venir) le 04 février 2021 de 16h à 18h

Damien Trawalé a soutenu sa thèse en sociologie intitulée L’articulation du racisme et de l’homophobie en contexte français – Marginalité multidimensionnelle, subjectivations et mobilisations associatives gays noires. D’un point de vue théorique, cette thèse se situe au sein du paradigme intersectionnel et propose des éléments méthodologiques, analytiques et théoriques visant à rendre opératoire l’intersectionnalité dans une démarche de recherche empiriquement fondée.

Seconde intervenant.e à préciser

Pour préparer cette séance, nous vous invitons à écouter ou réécouter les séances passées du séminaire en lien avec cette thématique :

Au plan utopique, le pluralisme égalitaire – qu’il soit culturel, linguistique, alimentaire, religieux, d’orientation sexuelle…- se déploierait sans inégalités ni hiérarchies ni oppressions. Il est difficile de disconvenir qu’il en va tout autrement dans les faits. En sociologie, la perspective intersectionnelle présente l’intérêt de proposer des outils et des méthodes pour interroger la persistance du racisme, du sexisme et de la domination de classe dans les sociétés démocratiques contemporaines.

 Au cœur de cette énigme : la fabrique ordinaire, routinière même, d’inégalités et de différences radicales multidimensionnelles. Comment opèrent-t-elles ? Quelles mutations et quelles régularités se donnent à lire dans les enquêtes en sociologie et en anthropologie menées sur le sujet ?

L'intersectionnalité permet d’interroger l’articulation entre le monde universitaire et les mouvements sociaux, mais aussi d’aborder la question de la « hiérarchisation des luttes » au sein de ces mouvements sociaux.

 

Lors de cette séance, Hanane Karimi présente une partie de ses travaux de recherche doctorale sur l’agency des femmes musulmanes en France dans le contexte social où l’islamophobie a des répercussions tangibles sur leur vie. Elle décrit les limites structurelles que ces femmes rencontrent en termes de race, de classe, et de genre, ainsi que les stratégies d’émancipation et d’empowerment adoptées par ces femmes.