ACCÈS AU SITE DE L'UMR

Les habitants acteurs de la rénovation urbaine ?




Didier Desponds (dir.), Élizabeth Auclair (dir.), Pierre Bergel (dir.), Marie-Madeleine Bertucci (dir.) - 2014

Les villes se transforment en permanence sous les effets conjugués des dynamiques économiques, des projets d’aménagement et des choix des ménages. Les opérations de rénovation urbaine occupent une place particulière car elles modifient de façon radicale la physionomie des espaces urbains. Voulues par les acteurs politiques, elles sont généralement appréhendées selon le point de vue des aménageurs : quels sont leurs objectifs, quel grand dessein poursuivent-ils, quels sont les moyens mobilisés ? Le projet de cet ouvrage consiste à inverser le regard en partant de ceux qui vivent dans les périmètres en cours de rénovation. 
si la décision initiale de rénover ne leur appartient pas, les habitants devraient être associés aux projets qui vont modifier leurs territoires de vie, tel que l’annoncent les politiques urbaines françaises depuis la circulaire HVs (Habitat et vie sociale) de 1977. Le concept de « participation » figure également dans les préoccupations de nombreux pays, en particulier européens. De quoi s’agit-il ? Le rôle que les habitants sont censés devoir jouer se positionne-t-il en amont des projets, dans une logique de co-construction, ou en aval pour valider les décisions, voire les infléchir à la marge ? À cet égard, les opérations de rénovation urbaine engagées depuis la loi d’orientation pour la ville d’août 2003, dite « loi Borloo », constituent un archétype. elles visent à améliorer le cadre de vie dans des secteurs urbains considérés comme dégradés en promouvant par ailleurs la mixité sociale. La « participation » des habitants est annoncée comme indispensable mais se heurte à de multiples difficultés : réticences des aménageurs à leur octroyer une place, hésitation de ceux-ci à s’engager dans des processus dont ils ne cernent ni les objectifs, ni les effets potentiels. La « participation » attendue peut prendre d’autres voies et conduire à des mobilisations qui interrogent la légitimité des opérations en regard de la valeur patrimoniale de ce qui va être détruit. 
Renforcer la place des habitants dans les opérations de rénovation urbaine représente un objectif indispensable, susceptible de constituer ces populations en acteurs à part entière de la démocratie locale. Il est en effet paradoxal d’ignorer les attentes et les avis de ceux qui sont les premiers concernés par l’avenir de leurs lieux de résidence. Néanmoins, les mots ne peuvent servir d’alibi. Cet ouvrage résolument pluridisciplinaire consiste à interroger le rôle joué par les habitants dans l’élaboration des projets urbains et à plaider pour une amélioration en profondeur des pratiques de participation. La ville ne peut se transformer sans s’appuyer d’abord sur ceux qui y vivent. 

Avec une postface de Maurice Blanc

Avec le soutien de l’Eso, de l’université Cergy-Pontoise et de la Fondation Université Cergy-Pontoise.


Didier Desponds Professeur de géographie à l’université de Cergy-Pontoise. Directeur du laboratoire MRTE (Mobilités – Réseaux – Territoires – Environnement), équipe d’accueil 4113. Ses recherches portent en particulier sur les stratégies résidentielles et sur l’impact social des politiques urbaines.
Élizabeth Auclair Maître de conférences en aménagement à l’université de Cergy-Pontoise, membre du laboratoire MRTE. Ses recherches portent en particulier sur le rôle des arts et de la culture dans le développement social des territoires.
Pierre Bergel Professeur de géographie sociale et urbaine à l’université de Caen Basse-Normandie. Chercheur dans l’unité de recherche CNRS Espaces et sociétés (UMR ESO 6590). Ses recherches portent sur le renouvellement de la ville, les ségrégations socio-spatiales, les politiques publiques urbaines.
Marie-Madeleine Bertucci Professeure de linguistique à l’université de Cergy-Pontoise. Ses recherches portent sur la sociolinguistique urbaine et notamment sur la constitution d’une mémoire de l’immigration dans les contextes plurilingues et pluriculturels de la banlieue.

Presses universitaires de Rennes
Géographie sociale
ISBN : 978-2-7535-2894-9
278 p.

L'habitat participatif (2015)

Camille DEVAUX

Les habitants acteurs de la rénovation urbaine ? (2014)

Didier Desponds, Élizabeth Auclair, Pierre Bergel, Marie-Madeleine Bertucci