ACCÈS AU SITE DE L'UMR

LIFE Green H

Generate REsiliENt actions agaiNst the HEat islAnd effect on uRban Terrytory


Financement :
  • EU LIFE

Partenaires :
  • Museum d'Histoire naturel de Toulouse :
  • Météo France :
  • Bureau d'Étude Walt'R :
  • Ville de Düsseldorf :
  • Ville d'Oslo :

Sur la période du 01/01/2021 au 01/09/2024

Suite aux conditions de climat régional dans le sud-ouest de la France, la région de Toulouse est particulièrement vulnérable aux vagues de chaleur et sècheresses. Le climat urbain aggrave ces conditions à cause de l’îlot de chaleur urbain. Dans le contexte du changement de climat régional projeté pour les prochaines décennies, il est nécessaire d’adapter la région de Toulouse afin de faire face à des vagues de chaleur plus sévères. Une telle mesure d’adaptation est la transformation de la partie nord très minéralisée de l’île du Ramier en un parc. Cette action a pour objectif de rendre le centre de Toulouse plus résilient par rapport à l’augmentation de la température au niveau régional.

Dans ce contexte, le projet LIFE Green Heart financé par l’Union Européenne a les objectifs opérationnels suivants :

• Augmentation de la surface végétalisée sur l’île du Ramier de 15 hectares jusqu’à 2024, et extension de la ripisylve en utilisant de la végétation adaptée aux nouvelles conditions climatiques.

• Augmenter la biodiversité en consolidant la trame verte et bleue.

• Réduire la pollution de l’air et sonore en favorisant la mobilité douce et en faisant recours à des méthodes d’économie circulaire.

• Création d’outils permettant de quantifier les effets au long-terme de la stratégie d’adaptation au changement climatique de Toulouse Métropole ou d’autres collectivités territoriales.

Les effets bénéfiques potentiels du projet comme la réduction de l’îlot de chaleur urbain ou une augmentation de la biodiversité seront quantifiés par les partenaires scientifiques de différentes disciplines qui incluent la planification et gouvernance urbaine, la climatologie urbaine, la biologie, et les sciences sociales. Apports de l’Université de Caen et du laboratoire ESO (UMR 6590) L’Université de Caen est responsable de l’action D2 - Résilience au changement climatique, santé et qualité de vie des populations locales .

Cette action recouvre deux enquêtes qualitatives par entretiens (2020 et 2023) et deux enquêtes quantitatives qui ciblent les usagers de l’île du Ramier. Il s’agit de comprendre les usages de cet espace (fréquentation, mobilité, pratiques ludosportives et de plein air, etc), cerner les modalités et critères d’évaluation de la qualité environnementale de ce périmètre. L’objectif est de mieux saisir la perception de la qualité environnementale locale et ses coûts/bénéfices pour la santé, mais aussi, plus généralement les modalités d’appropriation des espaces et équipements de l’île du Ramier. Elle comporte également un ensemble d’enquêtes et d’observations sur l’évolution des référentiels et répertoires d’actions des opérateurs intervenants sur l’Île dans le cadre de son réaménagement.



Contacts :
alice.rouyer @ unicaen.fr